AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 The beginning of a new life ▲ Kai-Kea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Samyra Quinzel
✵ Tricky Like Kitsune ✵



⚜ Date d'inscription : 28/11/2016
⚜ Messages : 160
⚜ Race/Espèce : Kitsune de l'Esprit






MessageSujet: The beginning of a new life ▲ Kai-Kea  Ven 2 Déc - 17:18

The beginning of a new life ▲ Kai-KeaCar cette personne restera sera d'une façon ton propre pilier...Est-ce que vous savez quelle est la sensation de retrouver l’extérieur après êtres resté enfermé pendant deux ans entre les murs blancs de l’hôpital? En fait, on se sent plus que libre, mais à la fois totalement terrifier de retrouver le monde extérieur. Aujourd’hui, c’est ce jour, mon jour de liberté! J’ai si hâte de quitter ce trou débile et totalement chiant, mais d’un autre côté, j’ai peur de revoir plein de gens; de me retrouver dans des foules... Je vais entendre leur penser, leur moindre désire, aveux personnels, mais je dois sortir de ce cette hôpital de dingue, car je ne suis pas démente... OK nettement dangereuse à quelques pertes de contrôle sévère, mais ça fait plusieurs mois que je marche sur des oeufs et que j’essaie de faire croire que les médocs qu’on ma prescrit donne leur effet. Est-ce le cas? Non, car je ne suis pas dérangé, ça la déclencher après mon viol et c’est comme une sorte de don étrange mélanger à tous ces sens surdéveloppés et me transformer en renard... oui vous avez compris! Vous savez le truc roux, blanc ou noir qui est dans la forêt et qui mange de tout! Pourquoi ça tombe sur moi?! Je n’en sais foutrement rien, mais selon Thaïs, la ville est prise par des gens aux capacités étranges qui se développe qu’ici et nulle part ailleurs... Toutes personnes à ces secrets et cette ville aussi d’ailleurs...

Je fais le lit non confortable de l’hôpital pour la dernière fois et en ouvrant la valise que mes parents m’ont soigneusement faite, je sors pour la première fois des vêtements qui m’appartienne. Je sortis une de mes jupes en tubes noirs et un petit chemisier blanc que je caressais du bout des doigts. Mon ex-mari voulait toujours que je porte de beaux vêtements pour montré à quel point il était totalement superficiel et que d’une certaine façon, que je représente cette facette de moi que je n’étais pas. J’amenais les vêtements contre mon nez et je humais l’odeur du net, la douceur de l’odeur fraîchement laver et surtout, l’odeur de ou ces vêtements venaient... Je sais que ça peut paraître con, mais ses odeurs me montrent qu’en fait, je ne rêve pas, que je vais réellement retrouver toutes ces odeurs. Je finis par retiré le bout de tissu bleu pâle limite gris qui me dégueule - je vous jure cette couleur est banni à vie de ma vie! Puis pour terminer tout ça, j’ouvris mon sac à maquillage et pour la première fois en deux ans, je retrouve mon mascara et mon rouge à lèvres favori... Je retirais l’élastique de mes cheveux et les laissait tombé en cascade sur mes épaules. Je me regardais dans la glace et pour la première fois en deux ans, je retrouvais l’ancienne Samyra. J’eux presque un choc... C’était subtil comme maquillage, mais ça faisait si longtemps que je n’avais pas pris soin de moi... Pour une fois que j’avais la permission maintenant...

C’est une fois habiller qu’une des infirmières vint prendre mes vêtements et m’accompagnait avec ma valise dans le bureau de mon agent de probation. Il m’a suivi en tant que patiente et malgré que je sens une certaine crainte envers son apparence costaud, il est totalement doux et calme. Il en sait probablement plus sur moi que j’en sais sur lui, mais comme il ma déjà m’entonner, si je ne me confis pas, il ne peut m’aider... ou un truc du genre! Ça n’a pas été très facile de le laisser s’approcher de moi et de me confier à un parfait étranger... En fait, chaque jour ou presque, on avait une rencontre et pendant deux mois ça n’a pas donné grand-chose pour lui. Il a été patient, même beaucoup trop et quand j’ai pu enfin avoir mon droit de sortit, il est devenu mon agent de probation... En fait, je n’aurais voulu personne d’autre que lui personnellement, car je ne fais pas confiance à n’importe qui. Devant sa porte, je regardais son écriteau qui désignait son nom en lettre noir. '' Kai-Kea Lawakua '' je sentais une sorte de stresse intérieur et je soupirais en fermant les yeux pour me donner un brin de courage. Malgré les légers échos de son esprit, j’ouvris la porte et entra en la refermant derrière moi par habitude, puis laissait entendre. '' Bien le bonjour, Monsieur Lawakua '' Ba quoi?! Je suis quand même polie, même si je sais pertinemment que comme toute personne ces étranges d’entendre le monsieur ou madame devant le nom de la personne. Je finis par posé mon regard bleuté sur lui légèrement souriante de sortir enfin de ce troue à rat!
© 2981 12289 0

_________________
Car soudainement, tu te rend compte que tu la protégerai peu importe les emmerdes qu'elle peut bien t'apporter.

   (c) crackle bones


Dernière édition par Samyra Quinzel le Mar 6 Déc - 19:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kai-Kea Lawakua
❆ Fascinating Like Nixes ❆



⚜ Date d'inscription : 30/11/2016
⚜ Messages : 10






MessageSujet: Re: The beginning of a new life ▲ Kai-Kea  Mar 6 Déc - 3:10



"My sweet angel"

À trop voir la beauté, on oublie quelque fois de garder les pieds sur terre.



Elle se trouvait devant moi et je ne savais pas quoi lui dire. Je l'avais croisée de nombreuses fois et ce n'était pas la première fois qu'un échange avait lieu entre nous. En fait pour pouvoir prendre son dossier en charge j'avais eu à la rencontré, mais cette fois c'était différent. Cette fois je la voyais pour la sortir de cette maison de fous ou elle n'avait pas sa place. Je ne me voyais pas comme un chevalier qui sort sa belle, mais pas loin. Je rendais justice à une femme qui n'avait rien à faire ici. Malheureusement pour moi, je ne savais pas à quel point c'était une mauvaise idée de prendre le côté de cette femme que je vois comme une victime et non comme la femme déranger qu'elle est capable d'être et qu'elle risque de devenir.

Je la regardais en lui offrant un petit sourire en coin calme et tendre à la fois. « Bonjour mademoiselle Quinzel. » Avec mon accent, j'avais toujours eux un peu de difficulté avec son nom de famille. Je le trouvais étrange, il me faisait penser à celui d'un personnage de dessin animé qu'un de mes neveux avait déjà écouté lorsque je vivais toujours proche de ma famille.  

Poliment, je lui présentais la chaise devant moi pour qu'elle vienne y prendre place. J'étais assise à mon bureau et j'avais devant moi son dossier , quelques crayons et mon portable ouvert, mais mit de côté parce que je n'en avais pas utilité en ce moment. Lorsqu'elle prit place, je pris le temps de la regarder un moment avant d'entrer rapidement dans le vif du sujet. Je n'ai jamais été celui qui tourne autour du pot par peur d'avancer ou parce que c'est plus intéressant d'entendre le son de sa voix. « Aujourd'hui est le grand jour. Votre demande de libération conditionnelle a été acceptée. Vous quittez l'établissement dans deux heures. J'espère que vous avez pris le temps de dire au revoir? »

Elle avait su la veille qu'elle quittait et que le lendemain était son jour de sortie. La journée allait être très chargée pour nous deux. Tout d'abord, nous allons avoir à passer au travers son dossier pour un dernier check-up même si je ne doutais pas que tout soit en ordre. Il s'agissait de la procédure. Après ce check-up, un tour dans la salle de fouille allait être obligatoire afin de s'assurer qu'elle avait tous ses effets personnels et qu'elle n'essayait pas de sortir quelque chose qu'elle n'avait pas à avoir sur elle. Qu'est-ce qu'elle pourrait sortir? Aucune idée. Souvent, je me dis que le gouvernement est payé à la longueur des procédures et non à leur efficacité.


Code by Sleepy

_________________

    ...
   
Il y a des idées qui viennent qu'à retardement. Il ne faut pas les forcés, il faut juste attendre qu'elles passent pour les saisir.  
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Samyra Quinzel
✵ Tricky Like Kitsune ✵



⚜ Date d'inscription : 28/11/2016
⚜ Messages : 160
⚜ Race/Espèce : Kitsune de l'Esprit






MessageSujet: Re: The beginning of a new life ▲ Kai-Kea  Mar 6 Déc - 19:47

The beginning of a new life ▲ Kai-KeaCar cette personne restera, il sera d'une façon ton propre pilier...J’entrais dans ce bureau auquel je m’étais souvent fait amené, connaissant presque par cœur et je revoyais mon agent de probation assit comme à chaque fois dans sa chaise, calme et à la fois sur de lui. Au premier regard, Kai était de nature imposante, grand, musclé, il avait une tête de dure à cuire, mais quand on prenait le temps de lui parler nos pensées deviennent toutes différentes. C’était comme si deux personnes se tenaient devant vous, mais le contrôle de lui-même qu’il dégage c’est presque déstabilisant... Si seulement je pouvais être moi aussi en aussi bon contrôle. Son allure des tropiques ressortit une nouvelle fois alors qu’il prononçait mon nom et son accent m’arracha un sourire comme à l’habitude. Par taquinerie et sûrement pour revoir son sourire de nouveau, je laissais entendre '' J’avoue que cette prononciation risque de me manquer quand je vais sortir d’ici. '' Ba c'est vrai, nos rencontres sera nombreuses, mais moins qu'ici. Après avoir glissé un léger regard au sol par ''timidité'', je le rapportais sur lui pour ensuite prendre place devant lui. Je pouvais voir l’étendue de mon dossier. Comportements du départ, isolement, réunion diverse et l’autre pile, beaucoup plus grande; désignaient nos suivis ensemble. Je reconnaissais son écriture de médecin rapide, mais en gardant un certain calme. Comportement, paroles, médication....et malgré le fait qu’il ait deviné qu’en fait ces médicaments n’avaient aucun effet sur moi, il avait quand même décidé de prendre point pour moi et de me faire sortir. Gentil? Oui je suis d’accord, mais quand il était là je me sentais en confiance, comme si son désir d’aider m’était transféré, mais une fois que je sortais de son bureau, je pouvais ressentir toutes ces pertes de contrôle. Les paroles des gens qui chuchotaient près de moi, les cris de détresse qui me faisaient, d’une certaine façon stresser jusqu’à en perdre le fil. Mais s’il me suit à l’extérieur, peut-être réussirais-je à reprendre contrôle?...

Assise, mon regard bleu tombait dans le sien et par automatisme je ne décrochais pas. Je l’écoutais et une sensation de bonheur me prit. J’allais enfin partir et là c’était plus qu’officiel à ces paroles. Sa question me mettait dans le doute. Voulait-il parler de tous ces médecins pervers qui souhaitaient que mon cul ou alors les connasses qui prenait à peine soin des patients? Par politesse, je fis un léger signe de tête que oui, puis ajouta. '' Je crois oui. '' Puis nous devions enclencher les procédures établies et alors qu’il parlait de mon dossier, je fis un signe de la tête. Il prononçait la cause de mon arrivée et ça avait le don de me secouer à chaque fois, car je revoyais dans un esprit lointain le déclenchement de mon don étrange... Un frémissement se déclenchait et pendant un instant j’avais l’impression de le revivre sans faire le moindre mouvement. Je le fixais et alors qu’il envoya un regard vers moi, ce mouvement me sortit de la lune et lui fit un signe de tête que ça allait. Kai était au courant pour ce qui m’était arrivé, quoique je n’ai pas eu l’impression qui ne l’ait écrit nulle part dans les feuilles de nos rencontres... Puis il parla de mes premières pertes de contrôle dans l’établissement, les testes faits... Puis le début de nos rencontres, les améliorations faites, les médicaments... Quand on y réfléchit, ce n’est qu’à son entrée dans ma vie que tout a commencé à bien tourner; l’avait-il remarqué? Puis la demande de sortie conditionnelle. '' Rassure-moi, les dossiers que tu as vus sont tous aussi longs? '' Demandais-je par humour, mais aussi pour chercher à peut-être me rassurer.

Seconde étape. Nous nous dirigions dans un local adéquat avec ma valise. J’amenais celle-ci sur une table en métal et l’ouvert afin qu’il commence à faire la fouille de mes affaires. '' Je ne comprends pas pourquoi il demande une seconde fouille... comme si je sortirais avec une fourchette en plastique! '' J’affichais un léger sourire ironique et me plaçait au milieu de la pièce en le regardant fouiller ma valise. Juste pour mettre un léger malaise je dis '' Attention à mes petites culottes! '' Je laissais voir mes dents cette fois et mon air légèrement innocent. Puis vient mon tour, je le regardais s’approcher de moi et dirigea mon regard vers le sien. Pourquoi? Et bien, je suis une femme tout de même et lui un homme, je savais qu’il devait me fouiller et je mentirais en disant que cette idée me déplaisait. Je remontais mes bras par habitude, c’est que la fouille est régulière ici, donc bon... Sauf que cette fois ce n’était pas une de ces infirmières indélicates, mais par mon beau et unique agent de probation. Ça s’annonçait limite amusant.
© 2981 12289 0

_________________
Car soudainement, tu te rend compte que tu la protégerai peu importe les emmerdes qu'elle peut bien t'apporter.

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kai-Kea Lawakua
❆ Fascinating Like Nixes ❆



⚜ Date d'inscription : 30/11/2016
⚜ Messages : 10






MessageSujet: Re: The beginning of a new life ▲ Kai-Kea  Dim 11 Déc - 0:50



"My sweet angel"

À trop voir la beauté, on oublie quelque fois de garder les pieds sur terre.






Cette prononciation risquait de lui manquer? Heureusement pour ce petit manque, elle n'aura pas à le subir avant une bonne année puisque je devais suivre son dossier. Je l'avais laisser prendre place pour pouvoir faire le tour de son dossier rapidement avec elle afin qu'elle puisse garder en tête les raisons de son entré, de ses visites ici et de sa sortie de l'établissement. Lorsqu'elle se mit à parler des dossiers, je lui offris un petit sourire avant de lui répondre. « Tout être humain est unique. Les dossiers changent beaucoup d'une personne à l'autre. » Même pour ce genre de détail anodin, je n'aimais pas parler du dossier de mes autres clientes. Une fois les grandes lignes passées, j'invitais Samyra à me suivre dans l'autre pièce où aurait lieu le second et avant dernier check-up.

Je fouillais donc la valise de la jeune femme en suivant une liste bien précise pour m'assurer que tout s'y trouvait et qu'elle n'avait pas enfreint la loi qui interdisait le troc. Les patients d'ici étaient traités comme des taulards et des animaux! Plus ils passaient de temps ici, plus les dirigeants recevaient de l'argent ce qui les rendait bien heureux. Je crois que cette mentalité de merde ne m'aide pas à voir clair dans le jeu de la jolie blonde qui obsède un peu trop le protecteur en moi. Après avoir fait le tour de sa valise, je ne notais rien de mauvais. Tout était à sa place sauf certains trucs qui avait été déclaré comme perdu ou qui avait été jeter suite à une trop grande usure.


« Ne vous inquitez pas pour vos sous-vêtements, je n'ai pas l'intention de m'en emparer. J'ai beaucoup de vice, mais pas celui là. » Tout en lui disant, je lui offrais un petit sourire pour lui faire comprendre la plaisanterie. Bon, il était vrai que j'avais bien des vices, mais ce n'était pas le temps d'en parler. Je m'en voulais même d'en avoir fait allusion même d'aussi loin! Avec une femme enfermer depuis trop longtemps et qui possède l'énergie de la belle Samyra, un homme n'est jamais à l’abri. Heureusement, je suis assez fin psychologue pour arriver à me protéger. En fait, c'est ce que je crois puisque je ne remarque pas à quel point sa beauté est son énergie est en train de complètement me manipuler. Le pire, c'est que j'arrivais à faire croire ces conneries que je croyais dure comme fer à d'autre. La kitsune à une grande emprise sur les gens et elle ne le réalise pas. Si elle était plus douce et plus fragile, jamais elle se serait mise dans ce pétrin. Elle aurait pu être mise sur la surveillance d'une personne et faire sa thérapie en toute liberté. Je m'éloigne et puis ces informations je ne les ai pas vraiment, c'est mon créateur qui pense pour moi.

« Voilà, vous n'avez qu'à signer ici. Amanda va venir vous rejoindre pour la deuxième partie de la fouille. Je vous attendrais de l'autre côté. S'il y a quoi que ce soit, appelez-moi. »
Je laissais passer une petite pause avant de reprendre la parole tout en souriant doucement. « Et n'oubliez pas, ici on est gentil, on sourit et on accepte ce qui est dit. Nous parlerons des frustrations une fois à l'extérieur. » Je voulais vraiment qu'elle sorte d'ici et je ne voulais pas que son impulsivité vienne briser ses chances de sortir aujourd'hui. Connaissant cette peau de vache d'Amanda, je ne serais pas surprit qu'elle teste les limites juste pour prouver encore une fois qu'un malade mental reste un malade mental. Dommage que je ne puisse pas faire cette fouille moi-même ça serait plus sécuritaire pour assurer le bon déroulement de la sortir… enfin faire moi même… je ne pouvais tout de même pas la faire mettre nue devant moi pour faire le travail d'Amanda! Puisque j'étais en train de m'embrouiller dans mes pensées et que ça m'embarrassait limite un peu trop, je passais à autre chose en lui disant. « Je vous attends de l'autre côté . » Pour couper court à mes pensées et me donner une raison de rapidement quitter la pièce pour laisser la place à Amanda qui entrait au même moment avec son '' sourire '' cadavérique.

Code by Sleepy

_________________

    ...
   
Il y a des idées qui viennent qu'à retardement. Il ne faut pas les forcés, il faut juste attendre qu'elles passent pour les saisir.  
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Samyra Quinzel
✵ Tricky Like Kitsune ✵



⚜ Date d'inscription : 28/11/2016
⚜ Messages : 160
⚜ Race/Espèce : Kitsune de l'Esprit






MessageSujet: Re: The beginning of a new life ▲ Kai-Kea  Dim 11 Déc - 14:23

The beginning of a new life ▲ Kai-KeaCar cette personne restera, il sera d'une façon ton propre pilier...Étrangement, je m’étais toujours dit de ne pas essayer de savoir ce que Kai pouvait avoir en tête. Ce n’était pas dans mes habitudes surtout qu’habituellement je prenais ce don comme jeu contre la personne qui se tenait devant moi, mais pour Kai c’était autre chose. Au départ, je l’utilisais, mais il a vu clair dans mon jeu et c’est sûrement à ce moment qu’il a compris que je n’étais pas réellement démente. Au contraire des autres, au lieu d’avoir peur et de me déclarer folle, il m’avait confronté de façon douce et directe. C’est stupide, mais ce détail était assez pour me donner une certaine confiance en lui, il avait osée parlé au lieu de me contrôler. Ça m’avait suffi pour tenter de bloquer tout sur ces pensées quoique ça ne marche pas toujours. Malgré le un an et quelques mois de rencontre avec lui, ainsi que de pratique de mon don silencieusement; il avait toujours certaines failles dans mon esprit et je pouvais savoir que d’une certaine façon, il avait un ''faible'' pour moi. Déjà à la base, essayez de me faire sortir avec autant d’énergie qui le pouvait, me donnaient des indices sur son affection envers moi. Personne n’avait encore fait ça pour moi, mais avec tout ce qui arrivait et nos nombreuses rencontres, je ne savais pas qu’il devenait, d’une certaine façon, ma faiblesse personnelle. Sans le savoir, la kitsune se laisse prendre dans son propre jeu et voilà que Kai devient important dans ma vie, mais en tant qu’orgueils, je n’arrivais pas à me l’avouer moi-même encore.

Alors qu’il cherchait des choses non déclarées dans ma valise, je laissais couler une blague concernant mes culottes. Évidemment, je savais qu’il n’allait pas les voler. Sous les paroles de Kai, je laissais voir un léger sourire en coin et notre regard se croisa. Hum... J’aimerais bien savoir de quels vices il pouvait bien parler, mais je me retenais de dire quoi que se soit, de toute façon, mon sourire et mon regard interrogatif en disait déjà assez long. Après la fouille de mes bagages, le sac se refermait et je le zippais pour ne pas perdre rien à ma sortie. Alors qu’il me présentait des feuilles et un crayon, je le regardais, lui fit un signe de tête pour l’appelle que je devais faire si quelque chose arrive et ensuite, je signais d’une main douce et délicate.  Ces prochaines paroles, je les prenais plus en considération, surtout que c’est Amanda qui va me fouiller... Dommage, j’aurais bien aimé que se soit Kai qui eu droit à ce travail, je suis sur qu’il serait plus délicat... Ça aurait été bien amusant, mais là je devais me taper LA nana qui me détestait ici. Je fis un petit signe de tête, car j’avais compris son conseille et d’une certaine façon je voyais que ça lui dérangeait de ne pas faire ça, il avait peur que je perdre contrôle, mais je devais montré le contraire... je devais... Peser sur moi et me taire alors qu’ordinaire j’aurais fait suer la fille comme je peux. Alors qu’il allait quitter, je le regardais et glissais mes mains à mon chemisier pour me mettre à la déboutonner.

Je me retournais en retirant mon vêtement et retirait ma jupe. Je déposais ceux-ci sur une des petites tables en métal et Amanda rentra, je pouvais la sentir avec ces pensés de vouloir me faire craquer... '' Enlève tout surtout! '' Dit-elle simplement pour m’humilier. Je passais mon menton à mon épaule pour la regardé et je fis un sourire léger, je savais que ça la rageait de l’intérieur quand je faisais tout le contraire quelle espérait intérieurement. Je me retournai face à elle juste pour mieux la faire rager et montant légèrement le menton, je glissais une main à l’agrafe de mon soutif et le retira doucement ainsi que ma culotte avec une certaine grâce. J’entendais dans sa tête quelle me détaillait et semblait avoir un brin de jalousie. Je me dis intérieurement '' C’est a toi d’arrêté de manger ton foutu chocolat chaque jour! '' Ba quoi!! Elle sentait toujours le chocolat et quand on abuse pour faire chier les patients, c’est ce que ça donne!

Amanda ne fut pas l’une des plus délicates, même qu’elle était assez sèche et brusque. Je me tentais de rien dire, de ne rien faire et surtout de ne pas la regarder pour ne pas me faire craquer. Elle me laissait entendre des mots pas trop agréables genre '' Aller ouvre plus grand, je sais que tu as l’habitude. '' Des commentaires plutôt déplaisants justes pour m’irriter, mais je ferais les yeux a un moment et me dit intérieurement que je le faisais pour ma libération, mais surtout pour Kai. Elle me retournait à un moment et me pencha d’une façon légèrement brusque et j’atterris joue contre la table. '' Oup! '' Dit-elle avec un certain sourire. J’eux le goût de grenier sur le coup, mais fis échapper qu’un soupir. Elle devait faire une fouille complète surtout... qu’elle n’avait pas bien confiance en moi. Mettant des gants, elle laissait entendre le plastique juste pour me stresser davantage et mit que légèrement du liquide sur ces doigts. '' Ca risque de faire mal... '' Et glissais mes doigts à la table de métal et empoignait le meuble, car je savais quelle  n’allait pas y aller de main douce. Je serrais des dents et fermait les yeux qui semblait inciter à faire paraître mon origine de renarde, mais je pensais à autre chose. Étrangement, les pensés envers Kai m’aida à me focaliser pour ne pas lui arracher littéralement la tête et quand elle eu fini, elle retira son gant et juste pour accentué mon humiliation, elle ajouta '' Je ne te croyais pas aussi propre et aussi étroite. '' Je me redressais et tourna la tête vers elle. Pendant un instant, j’avais une envie folle de l’envoyer baladé, mais je ne fis qu’un léger sourire et lui dit '' Merci pour ton magnifique travail... '' comme mon père ma déjà enseigné, envoyer promené quelqu’un gentiment c’est pire que si on se met à gueuler sur la personne. Amanda eut un regard noir et je la vis serrer des dents. Elle se disait intérieurement que l’hôpital allait une fois de plus laisser sortir une folle demeurer!

Je me rhabillai pour finalement souffler un peu. J’avais réussi à me contrôler de peine et de misère, puis c’est certainement mon agent de  probation qui va être content. Une fois fini, j’attrapais ma valise et sortit par cette fameuse porte, une chance, car les quatre murs blancs commençaient  à me donner mal au coeur. De l’autre côté de la porte, Kai m’attendait, je lui montrais un petit sourire et lui demanda avec une douce voix '' J'ai droit à une surprise avec mon bon comportement doc? '' C'était une blague évidement. Je me trouvais bien drôle, mais je demandais alors plus sérieuse cette fois. '' La prochaine étape sera?'' J’étais motivée à sortir et par chance sinon j’aurais sûrement fait un massacre avec la Amanda!

© 2981 12289 0

_________________
Car soudainement, tu te rend compte que tu la protégerai peu importe les emmerdes qu'elle peut bien t'apporter.

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kai-Kea Lawakua
❆ Fascinating Like Nixes ❆



⚜ Date d'inscription : 30/11/2016
⚜ Messages : 10






MessageSujet: Re: The beginning of a new life ▲ Kai-Kea  Mer 14 Déc - 23:28



"My sweet angel"

À trop voir la beauté, on oublie quelque fois de garder les pieds sur terre.





Je ne sais pas vraiment ce qui se passe de l'autre côté, et selon ce que ma créatrice est en train de lire, je suis mieux de ne pas le savoir. Depuis quand est-ce que ce genre de toucher est accepté? C'est la vieille méthode, aujourd'hui ça à changer pour des questions éthiques et aussi de santé. Je ne connais pas vraiment Amanda parce qu'elle prend normalement son service lorsque je quitte le bureau. Je ne sais donc pas à quel point cette femme faite de l'intimidation et qu'elle devrait être mit aux arrêts. Limite en prison! Non pas limite… elle devrait s'y rendre.

Le temps passe et je me calme. J'ai pris le temps de bien respirer et mon humeur devenue houleuse est redevenue calme. Je n'aime pas l'idée de laisser mes pensées vagabonder et d'en perdre le contrôle, j'aime ma vie zen, car lorsque je ne suis plus calme je deviens aussi dévastatrice d'un océan en colère. Mieux vaut que je prenne des pauses comme en ce moment… même si je n'ai pas ma place lors d'une fouille à nue. Bref!

Lorsque Samyra finit par passer la porte, je me décolle du mur contre lequel j'ai pris appui le temps de ma petite méditation. Tout de suite, un sourire calme se dessine sur mes lèvres. Je suis heureux de la voir et c'est les dernières minutes pour elle dans cet établissement ou elle n'aurait jamais dû mettre les pieds selon moi. « La prochaine étape est de nous rendre chez vous. Si vous souhaitez vraiment une gâterie, nous pourrions pendre le take out de votre choix en nous y rendant. » C'était une faible gâterie, mais enfermer dans cet établissement la nourriture laisse souvent à désirer sauf quand c'est la journée pizza et la journée pâté chinois puisque c'est rare à manquer. Oui, je mange ici… disons que je ne suis pas du genre à me faire des sandwichs à traîner dans un sac à papier kraft.

De nouveau, je lui fis passer un comptoir pour la signature de congé de séjour dans l'établissement. À peine 30 secondes plus tard, nous étions à l'intérieur ou il faisait beau soleil. La porte donnait sur un grand stationnement et sur le côté se trouvait un petit parc où les employés avaient pour habitude de venir prendre leur lunch.

Code by Sleepy

_________________

    ...
   
Il y a des idées qui viennent qu'à retardement. Il ne faut pas les forcés, il faut juste attendre qu'elles passent pour les saisir.  
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Samyra Quinzel
✵ Tricky Like Kitsune ✵



⚜ Date d'inscription : 28/11/2016
⚜ Messages : 160
⚜ Race/Espèce : Kitsune de l'Esprit






MessageSujet: Re: The beginning of a new life ▲ Kai-Kea  Jeu 15 Déc - 23:30

The beginning of a new life ▲ Kai-KeaCar cette personne restera, il sera d'une façon ton propre pilier...Il faut le dire, si cette situation est arrivée sans que je puisse sortir et sans que Kai m’ai demander de prendre tout sur moi pour ma sortie, je lui aurais enfoncé la tête sur la table, voire même dans son propre cul. Il faut dire que j’avais pas l’habitude de me faire marcher sur les pieds depuis l’acquisition du renard en moi, même que je savais ce que je voulais et si quelques choses me barraient le chemin, je me mettais à tout faire pour me sortir d’une situation, voir même tué... L’instinct est souvent beaucoup plus dangereux qu’on peut bien le croire... mais...  J’avalais ma salive et serrait la table au lieu marcher de travers et me retrouver une fois pour toutes enfermé dans cet endroit de dingue. C’est le cas de le dire d’ailleurs. Bref, je ne dis rien pour ne pas lui donner raison et sortit avec le sourire malgré que je sentais le certain stresse que Kai pouvait ressentir intérieurement. Je dois avouer... J’aurais préféré qu’il ait été à la place d’Amanda pour plusieurs raisons, entre autres pour sa douceur, mais aussi je sais qu’il n’aurait rien dit et point barre... quoi que... d’un autre côté c’est sûrement mieux ainsi, car pas sur que j’aurais réussi à ne pas pose un geste déplacé... Ça l’aurait viré en autre chose...

Bref, je sortis et pour simplement ne pas donner de commentaire à ce que je venais de vivre avec cette conne, je demandais quel était le nouveau point sur la liste. Faut dire qu’il ne faudrait pas qu’il en ait d’autre vu que j’ai déjà résisté à mon envie de meurtre, faudrait pas me mettre sur le teste une deuxième fois d’affiler. Sous les paroles de mon agent de probation je laissais voir une mine limite étonner et avec un sourire doux sur les lèvres. '' Je ne dis pas non pour un petit remontant! Après les repas de la cafétéria de l’hôpital, je suis libre à tout choix de ta part... '' après une nouvelle signature et la dernière de toute, en espérant... Je le suivais dans les couloirs et il faut le dire, j’étais si peu habitué d’avoir l’autorisation de passé par ces nouveaux couloirs, que j’en fus presque curieuse de les explorés du regard. Sur le chemin, je laissais entendre un  '' Tu sais Kai, tu n’as pas besoin de me vouvoyez comme au départ... je crois qu’on se connaît maintenant assez longtemps pour que tu puisses me tutoyer... Enfin pour moi, un an et quelques mois ainsi que tout ce que je vous ai confié, ça donne la possibilité d’arrivée à un tutoiement non? '' Demandais-je finalement. Peut-être cherchais-je à voir une certaine ouverture de lui? C’est bien d’être professionnelle, mais je crois que j’ai passé plus de temps avec cet homme que mon ancien mari, c’est donc déjà un bon début non?

Sortant à l’extérieure, je fus presque aveuglé par ce soleil qui pétillait dans le ciel avec ce bleu magnifique. Tout est plus beau une fois qu’on met le nez dehors il faut bien l’avouer. Alors qu’on passait proche du petit parc ou quelques employés étaient d’ailleurs réunis, je demandais avec un ton de blague '' C’est ici ton lieu de rencontre avec tes jolies collègues?! '' Demandais-je avec une certaine envie de savoir un peu plus sur lui. Vu que notre relation est devenue différente que dans un bureau, je me permettais d’en savoir un peu plus sur lui et je crois que ces limites normales. Nous nous rendions jusqu’au stationnement et cherchait des yeux le genre de voiture qu’un homme imposant comme lui pouvait posséder. Puis bon, il ne faut pas se fier au stéréotype du mec baraqué avec une voiture de sport, mais je le voyais plus dans ce genre-là que d’une vw coccinelle jaune! Je le suivais avec un brin d’enthousiasme en moi, j’humais cette odeur de fraie et laissait entendre. Entrant dans la voiture, je me plaçais au côté passager et enfilait la ceinture de sécurité et regardait l’Hawaïen s’installer derrière le volant avec un sourire aux coins des lèvres. Je glissais une mèche derrière mon oreille et laissait entendre '' J’ai de la chance d’avoir mon propre -et mignon- ( dit elle en baissant le ton) chauffer privé quand même... '' Ba quoi! Toute sorte de drague, même les plus subtiles est permit quand même!


© 2981 12289 0

_________________
Car soudainement, tu te rend compte que tu la protégerai peu importe les emmerdes qu'elle peut bien t'apporter.

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kai-Kea Lawakua
❆ Fascinating Like Nixes ❆



⚜ Date d'inscription : 30/11/2016
⚜ Messages : 10






MessageSujet: Re: The beginning of a new life ▲ Kai-Kea  Jeu 22 Déc - 3:42



"My sweet angel"

À trop voir la beauté, on oublie quelque fois de garder les pieds sur terre.




Samyra est une jeune femme pleine de vie et j'aime bien. Je la regardais sagement en écoutant tout ce qu'elle avait à dire. Ces heures terribles dans les murs de cet établissement étaient terminées, mais le suivi risquait d'être assez difficile pour elle. Après tout, elle ne quittait pas une banale prison, elle quittait une prison psychiatrique qui avait la prétention de s'appeler hôpital. Quand nous n’avons rien à faire dans ce genre de lieu, il nous marque souvent beaucoup plus qu'on le croire.

À la remarque sur mes rencontres avec mes collègues, je me mis à sourire avant de lui répondre sur un ton un peu plus amical, mais toujours aussi professionnel puisque je ne pouvais pas faire autrement. « Si vous avez évolué dans le même établissement que moi et mes collègues, vous avez certainement remarqué la grande beauté et les sourires fracassants de ces personnes. Comment résister à leur envoyer des invitations pleines de romance à cet endroit précis? » Je me moquais un peu. Les femmes ici étaient soit très jolie, mais dans les bureaux administratifs ou moyens, peu souriante et limite très sévère qui avait perdu toute joie de vivre en travaillant avec les résidents. Donc pour ce qui était des rendez-vous sur le bord de ma voiture, passons. « Allez en voiture. » Je pris la manette de la voiture pour débarrer les portes. Elle y prit place et moi en bon gentlemen j'avais pris son sac pour le mettre dans le coffre de ma berline bien normal. S'il y a quelque chose qui me manque de chez moi, c'est bien mon jeep. Je ne me suis jamais vraiment fait à cette vie que je ne suis vraiment pas certaine d'aimer encore une fois.

Lorsque je prends place et qu'elle commence à parler de sa chance, je me mis à sourire de bon coeur. Un petit regard plus tard, je mis le contact en reprenant la parole. « Ce n'est pas de la chance c'est du mérite. Sans le savoir, vous avez un calendrier de bonne conduite dans mon bureau. À 15 étampes c'était le chauffeur priver et à 25 de plus, le droit de prendre un premier repas bien calorique qui fera oublier ces mois de nourriture infecte dans la cafétéria de l'hôpital. » Bon et maintenant je disais de la merde. C'était certainement une manière comme une autre que mon débile de cerveau avait décidé de prendre pour essayer de la charmer. « Alors, sur quoi fantasmez-vous? … comme nourriture… » Une petite pause avait été nécessaire entre ma question et ma précision puisque j'avais parlé sans vraiment prendre le temps de réfléchir à ce que je lui disais. Comment est-ce qu'elle faisait pour lui embrouiller l'esprit comme ça?

Tranquillement je nous faisais quitter le stationnement en attendant sa réponse. Comme la particularité de l'établissement demandait un certain calme, elle était un peu en retrait de la ville ce qui allait lui permettre de continuer de me sortir ses drôles de phrases qui m'embrouillent et de choisir un restaurant pour manger un morceau avant de nous rendre chez elle qui était à une bonne demi-heure de route. Et qu'est-ce qui en était pour arrêter de la vouvoyer? Chaque chose en son temps et puis une partie de moi me hurlait de garder mes distances avec Samyra même si je n’avais aucunement envie de l'écouter. Elle était magnifique et quelque chose en elle m'accrochait.

Code by Sleepy

_________________

    ...
   
Il y a des idées qui viennent qu'à retardement. Il ne faut pas les forcés, il faut juste attendre qu'elles passent pour les saisir.  
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Samyra Quinzel
✵ Tricky Like Kitsune ✵



⚜ Date d'inscription : 28/11/2016
⚜ Messages : 160
⚜ Race/Espèce : Kitsune de l'Esprit






MessageSujet: Re: The beginning of a new life ▲ Kai-Kea  Jeu 29 Déc - 20:23

The beginning of a new life ▲ Kai-KeaCar cette personne restera, il sera d'une façon ton propre pilier...Kai était un homme impressionnant et je dois admettre qu’en savoir davantage sur lui m’intéressait plus que je le croyais. Bien entendu, ce n’était pas la première fois que je lui laissais entendre une légère impression de drague envers lui, mais il ne semblait rien voir, ou sinon il ne le repoussait pas. Alors que nous parlions de ces charmants collègues, c’est qu’elles ne le sont pas tous on s’entend, il me laissait comprendre que l’impression que j’avais des dames de l’hôpital était bel et bien réelle ce qui veut dire qu’elle n’était pas peu accessible... Ou du moins, si j’étais un mec, voir leur air bête me donnerait envie de devenir aussi patient de l’aile psychiatrique donc bon... Ces mots me fit sourire que légèrement, je lui lançais un regard et laissait entendre '' J’avoue que tu as un point sur ça... Mais toi, plein de romance? C’est intéressant à savoir. '' Je devais, évidement laisser entendre ce petit commentaire, mais il faut dire que ça la vite été brisé par le moment d’embarquer dans la voiture.  

Je regardais cet hôpital que je m’apprêtais à quitter avec mon agent de probation∕ chauffeur privé et je ressens ce sentiment de réconfort qui m’envahit. Vous savez, ce sentiment de bien-être qui apparaît soudainement une fois qu’on voit la mauvaise étape nous quitter, ba c’est exactement ce sentiment, cette renaissance... C’est d’ailleurs le cas de le dire, je peux enfin tournée la page, recommencé ma vie comme je l’entends, comme je le veux. Plus besoin de supporter un petit ami trop con, possessif et totalement violent... Plus besoin de refaire ces séries de teste répétitif, cette odeur de renfermer mélanger aux médicaments qui me donne froid dans le dos à chaque fois et surtout ces murs blancs à n’en plus finir! Sérieux... ce moment est précieux et je laissais entendre que j’étais chanceuse. Je me tournais vers Kai et ce dernier réussi à me soutirer un léger sourire comme il savait si bien le faire, puis il dévia sur les mérites ce qui me fit rigoler. Je redressais le nez légèrement et dit '' Tu l’as toi-même avoué; cette nourriture était infecte! '' C’était assez comique de le voir parler de cette façon, mais j’adorais ça; une certaine ouverture à la confidence se laissait voir c’est quand même positif ça!

Ces paroles me fit tourné les yeux de nouveau vers lui, incertaine de ce qu’il voulait dire et soudainement sa précision me laissait revenir sur le chemin de la normalité, car mon esprit se mettait à divaguer sur le - fantasme que je souhaitais- ... Au fait, c’est bien de fantasmer sur son agent de probation? Je ne crois pas et en réalité ça ne devrait pas être bien permis... Le côté gourmande en moi essayait de donner un choix raisonnable sur la nourriture que je voulais. '' Hummm je dois avouer que c’est difficile de choisir! Thaïs, Sushie, hamburger...  C’est difficile à choisir... je serai partante pour tout... Je te fais confiance choisi quelque chose de bien! '' En réalité, d’une certaine façon c’était un moyen subtil de savoir ce qu’il aimait bien niveau nourriture. C’est que ce genre de détail peut toujours être utile dans un futur avenir... C’est comme ça qu’on apprend sur les gens qui nous entourent et encore plus pour surprendre ceux-ci.

Je regardais ces paysages défiler devant moi et tout semblait avoir changé depuis deux ans. En fait, je ne reconnaissais même plus la place, mais je dois avouer que mon arrivé ici était déjà des plus vagues, je me concentrais plus sur les voix qui ne cessaient de surgir dans ma tête que ce qui m’entourait. Toutes les couleurs m’émerveillaient en silence, j’observais en m’intéressante à tout ce qui nous entourait, comme si j’étais une véritable enfant ayant été enfermé depuis sa naissance. '' Nous sommes quel mois exactement? '' Demandais-je curieuse de tout cela, puis un détail me vint en tête, je me tournais vers lui et demanda subitement '' est-ce que... mes parents vous ont donné l’adresse de ma nouvelle résidence? '' C’était stupide, mais bon... J’étais curieuse de savoir, donc cela voulait donc dire que d’un, mes parents lui faisaient confiance et surtout que c’était définitif... Ma nouvelle demeure, ne me redonnera pas de mauvaise pensée envers mon ex-mari... D’ailleurs, depuis deux ans je suis donc devenue veuve ce qui est étrange, mais aussi réconfortant comme si toutes les chaînes qui me submergeait depuis ce mariage forcer étaient enfin tombé me laissant légère comme tout...


© 2981 12289 0

_________________
Car soudainement, tu te rend compte que tu la protégerai peu importe les emmerdes qu'elle peut bien t'apporter.

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: The beginning of a new life ▲ Kai-Kea  

Revenir en haut Aller en bas
 
The beginning of a new life ▲ Kai-Kea
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» City Life sur Macbook ?
» city life edition 2008
» [Half-Life] Jumping Aera
» Half Life 2 Survivor vers 1 & 2 (Taito Type-X+)
» [Résolu] Ravenous Trap + Capacité dredge (life from the loam)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In the Middle of the Night :: 
Borealis
 :: Centre Ville :: Hôpital
-
Sauter vers: